Afin de bien choisir votre vitrage, il existe plusieurs critères :

  • le nombre de vitre
  • l’épaisseur de la vitre
  • des revêtements spéciaux à l’intérieur des vitres
  • le type de verre : feuilleté (plusieurs feuilles de verre), trempé (résistants aux chocs thermiques), armé (grille incorporé dans le vitrage), innovant (opaque, chauffant).

Le simple vitrage :

L’isolation est l’un des principaux critères du simple vitrage, elle nécessite une étanchéité vraiment impeccable. Il existe un coefficient thermique, noté U, qui plus est faible, meilleure est l’isolation thermique. Pour un simple vitrage, ce coefficient thermique s’élève à 5,0 W/m².k, donc assez élevé pour un vitrage plutôt fin, mais est jugé mauvais quand même.

Par ailleurs, un facteur solaire existe et s’élève à 87% pour un simple vitrage de 4mm. Ce facteur est représentatif de la part d’énergie qui pénètre les fenêtres vers l’intérieur du logement, donc une sorte de calculateur de chaleur à l’intérieur d’une habitation, on le repère grâce au sigle Sw. Le mieux c’est qu’il soit élevé en hiver et faible en été (cela évite du gaspillage d’énergie).

Pour isoler, la meilleure façon est de recourir aux joints en mousse qui sont, certes, peu durables et isolent mal côté acoustique, mais convenable si le reste du bâti est étanche ou alors des joints en résine ou en mastic. Il faut savoir que le simple vitrage a une meilleure isolation acoustique que le double vitrage !

Le simple vitrage (6 à 10 mm) possède un indice d’acoustique entre 33 et 36 dB alors qu’un double vitrage n’est seulement de 29 dB.

Le prix d’un simple vitrage est variant selon le matériau du châssis .  Il faut savoir que le simple vitrage est déconseillé quand il est affaire d’isolations de façade. On a alors recourt à des devis de professionnels.

Maintenant le simple vitrage se trouve de moins en moins, car le double vitrage prime et il est plus avantageux dans le sens où ce dernier favorise une réduction de 50 à 80% de perdition de chaleur.

De plus, il est plus lumineux et plus esthétique, il offre un plus grand choix de teintes, de motifs et couleurs. On le trouve surtout sur les portes vitrées, les miroirs, les vitrines de meubles, les parois de douche. Dans ce cas là, c’est un vitrage avec verre trempé, et il est aussi plus résistant.

Le double vitrage

On dit du double vitrage qu’il est indispensable. Il est deux fois plus performant que le simple vitrage. Le coefficient thermique de ce vitrage est important, il vous donnera une idée exacte d’où se situe votre fenêtre et son isolation thermique.

Le double vitrage est avant tout, une paroi vitrée contenant deux vitres séparées par une légère épaisseur d’air, d’argon ou bien de krypton parfois.

On peut encore rajouter une vitre par-dessus pour renforcer l’isolation : c’est alors du triple vitrage sans être dans l’obligation de changer de fenêtre.

Il y a quelques avantages à cet usage dont cette épaisseur d’air, d’argon ou krypton qui renforce l’isolation thermique, l’absence de condensation sur les vitres, et l’absence de sensation fraîche lorsque l’on touche les vitres et l’isolation acoustique de bonne qualité.

Il existe un double vitrage à Isolation Renforcée, dit VIR. Ce vitrage a pour objectif de garantir une isolation meilleure et avec un coefficient s’élevant à 2 ou inférieur à ce chiffre.

Ce VIR a une faculté isolante quatre fois meilleure qu’un vitrage tout simple et deux à trois fois meilleure qu’un double vitrage classique. Pour ce VIR, le verre comprend une fine couche d’argent, posée sur une des parois qui a l’opportunité d’être très peu conductrice et qui réduit le transport de chaleur.

Le double vitrage est plus économique évidemment qu’un triple vitrage, et plus excessif qu’un simple. Pour avoir un ordre d’idée des tarifs, demandez un devis gratuit depuis notre formulaire dédié, que vous remplirez en moins de 3 minutes, en fonction de vos besoins.

Obtenez jusqu’à 5 devis gratuits avec FenetresPVC.net